NOUVELLES
22/02/2013 06:51 EST | Actualisé 24/04/2013 05:12 EDT

Haïti: Jean-Claude Duvalier est sommé de comparaître

PORT-AU-PRINCE, Haïti - Un juge haïtien a sommé jeudi Jean-Claude Duvalier de se présenter devant la justice, après que l'ancien dictateur haïtien ait ignoré une citation à comparaître pour une audience visant à déterminer si des accusations de violation des droits de l'homme devaient de nouveau être déposées contre lui.

Le juge Jean-Joseph Lebrun a aussi rejeté la demande d'appel présentée par les avocats de Duvalier, qui souhaitaient que la cause soit transférée devant la Cour suprême.

Un procureur a expliqué que la décision du juge oblige Duvalier à se présenter jeudi prochain.

La décision de la Cour d'appel haïtienne offre une lueur d'espoir aux plaignants qui désirent que Duvalier soit traduit en justice pour les exactions qui auraient été commises pendant ses 15 années de pouvoir.

Un représentant du groupe de défense des droits de la personne Human Rights Watch a ajouté qu'il s'agit d'une victoire importante pour les familles des victimes de Duvalier.

Duvalier a dirigé Haïti de 1971 à 1986, une époque où des milliers de personnes ont été emprisonnées, torturées et tuées parce qu'elles s'opposaient à son gouvernement.

Après son retour surprise en sol haïtien en janvier 2011, il avait été accusé de détournement de fonds et de violation des droits de l'homme. Un tribunal a toutefois annulé toutes les accusations qui pesaient contre lui à l'exception de celle relative au détournement de fonds, un crime passible d'une peine maximale de cinq ans de prison. Cette décision avait été contestée par les opposants de Duvalier devant la Cour d'appel.

Jean-Claude Duvalier a omis de se présenter à deux autres audiences par le passé sans recevoir de sanction.