NOUVELLES
22/02/2013 04:26 EST | Actualisé 24/04/2013 05:12 EDT

Femmes dirigeantes: les entreprises françaises en tête du classement (étude)

La France s'est hissée en 2012 en tête du classement mesurant la féminisation des conseils d'administration des 200 plus grandes entreprises du globe, détrônant les Etats-Unis, selon une étude publiée vendredi.

Les femmes représentent plus d'un quart (25,1%) des administrateurs des plus grandes entreprises françaises figurant dans ce top 200, alors que cette proportion n'atteignait que 20,1% en 2011, selon l'étude menée par le Corporate Women Directors International (CWDI), un centre de réflexion de Washington.

La France dépasse ainsi les Etats-Unis et leurs 20,9%, sous l'effet d'une loi de 2011 qui impose aux entreprises publiques et cotées en Bourse de porter à 40% la proportion de femmes dans leurs instances dirigeantes d'ici à 2017.

"L'augmentation spectaculaire du nombre de femmes siégeant dans les conseils d'administration des entreprises françaises prouve qu'il est possible d'accélérer le mouvement si la volonté est là", a commenté Irene Natividad, présidente du CWDI, citée dans un communiqué.

Selon l'étude, la France se situe bien au-delà de la moyenne de 15% observée dans les 200 plus grandes entreprises du globe recensée par le magazine Fortune.

"Les quotas fonctionnent (...). Ce qui ne marche pas, c'est de penser que les femmes vont accéder naturellement à des postes d'administrateurs", a ajouté Mme Natividad.

Selon le CWDI, un total de 18 pays (Espagne, Italie...) ont adopté un système de quotas pour promouvoir la place des femmes dans les entreprises, suivant le modèle de la Norvège qui a déjà atteint son objectif de 40%.

Les trois plus grandes économies du globe --Etats-Unis, Chine et Japon-- ne disposent pas de tels mécanismes d'incitation et ont enregistré les plus faibles progrès entre 2011 et 2012, d'après le CWDI.

C'est toutefois une entreprise américaine, Procter and Gamble, qui compte la plus forte proportion de femmes dans ses instances dirigeantes (45%).

Selon le magazine Fortune, 17 entreprises françaises (Total, Axa, BNP Paribas...) figurent dans le top 200 mondial, contre 57 côté américain.

vs-jt/sl/bdx