NOUVELLES
22/02/2013 08:35 EST | Actualisé 24/04/2013 05:12 EDT

Conférence : de nouvelles idées pour le Manitoba, mais aussi pour les libéraux

Les idées lancées durant une conférence de trois jours à l'Université de Winnipeg pour trouver des solutions aux problèmes du Manitoba pourraient se retrouver dans une plateforme électorale.

L'événement Thinker's Conference (« conférence du penseur ») abordera l'économie, l'environnement, la famille et l'éducation. Une vingtaine de conférenciers se succèderont jusqu'à samedi, dans l'objectif d'apporter de bonnes idées pour transformer positivement la province.

Les conférenciers incluent Jim Carr, président et chef de la direction du Business Council of Manitoba. M. Carr, dont le conseil représente les chefs d'entreprise de la province, entend faire valoir que le système d'éducation dans les réserves autochtones est inefficace et injuste, et que le Manitoba abandonne les jeunes membres des Premières Nations.

Un autre conférencier, John Docherty, veut lui parler de l'importance de la recherche. M. Docherty est cofondateur de l'entreprise Novadaq, qui commercialise des produits pour microscopie par fluorescence. Il a expliqué qu'il souhaitait que les gouvernements dirigent une partie des budgets dédiés à la santé vers la recherche, afin de trouver des solutions à l'explosion des coûts dans le système de soins de santé.

Toutefois, la conférence est organisée par le Parti libéral du Manitoba, ce qui porte à confusion sur ses objectifs, puisque, par exemple, il n'y a aucune mention du parti dans le son programme.

Jon Gerrard, le chef du Parti libéral et son seul représentant à l'Assemblée législative à Winnipeg, ne cache pas ses couleurs politiques. « La vraie raison de cette conférence, c'est pour générer des idées, de l'intérêt dans le Parti libéral. L'intérêt dans les nouvelles approches pour le Manitoba », a-t-il déclaré jeudi.

« C'est très important maintenant d'avoir les idées pour la course à la direction qui aura lieu dans les prochains mois, mais aussi pour les élections qui viendront dans les prochaines années. »

Le président de la conférence est Bob Axworthy, un ancien candidat libéral lors de l'élection partielle de Fort Whyte, remportée en septembre dernier par Brian Pallister, qui venait alors d'être porté à la direction du Parti progressiste-conservateur. À savoir si la conférence est un outil pour les libéraux, M. Axworthy nuance. « Ne nous préoccupons donc pas des étiquettes, préoccupons-nous plutôt de nouvelles idées », a-t-il lancé.

Il a toutefois pris le temps de commenter les rumeurs voulant qu'il tente de succéder à M. Gerrard à la tête du parti en octobre prochain. « On ne dit jamais non à quoi que ce soit », a-t-il répondu, laissant entendre qu'il réfléchit encore à son avenir politique.

D'après un reportage de Louis-Philippe Leblanc