NOUVELLES
22/02/2013 05:42 EST | Actualisé 24/04/2013 05:12 EDT

Aluminerie Bécancour: les travailleurs disent oui au rapport de conciliation

Industrial.
Getty Images
Industrial.

BÉCANCOUR, Qc - Les travailleurs de l'Aluminerie de Bécancour (ABI) ont accepté le rapport de conciliation lors d'une assemblée jeudi et vendredi, entérinant du même coup un contrat de travail d'une durée de cinq ans, a annoncé vendredi le Syndicat des métallos.

Les membres de l'accréditation opération et entretien (873 membres), de l'accréditation bureau et technique (50 membres) et de l'accréditation du laboratoire environnement (21 membres) ont accepté le rapport dans des proportions de 77,8, 66,7 et 78,0 pour cent, respectivement, a précisé le syndicat.

Le contrat prévoit des hausses salariales totales de 13 pour cent sur cinq ans ainsi que la bonification de plusieurs primes. La rente-relais pour les retraités de moins de 65 ans a aussi été bonifiée. On compte en outre plusieurs améliorations au régime d'assurance santé.

La recommandation issue de la conciliation comporte par ailleurs des dispositions en cas de réorganisation au sein de l'entreprise. Si l'employeur va de l'avant avec une réorganisation, il devra intégrer au salaire une prime d'implication et bonifier légèrement les hausses salariales.

Enfin, un comité exploratoire a été mis sur pied afin de discuter, d'ici deux ans, du régime de retraite.

Le nouveau contrat de travail sera en vigueur jusqu'au 22 novembre 2017. La convention collective précédente était arrivée à échéance le 22 novembre dernier.

ABI est détenue dans une proportion de 75 pour cent par Alcoa et de 25 pour cent par Rio Tinto Alcan.