NOUVELLES
22/02/2013 11:06 EST | Actualisé 24/04/2013 05:12 EDT

Aide pour la production cinématographique

La Ville de Québec et la province annoncent une aide de 600 000 $ pour reconduire jusqu'en 2015 la mesure d'aide au démarrage de productions cinématographiques et télévisuelles gérée par la Ville.

Le Bureau de la Capitale-Nationale verse un montant de 100 000 $ par année sur trois ans, de 2012 à 2015, tandis que le ministère de la Culture et la Ville de Québec octroient chacun 50 000 $ par année pour la même période.

La mesure d'aide au démarrage de productions cinématographiques vise à soutenir le développement de productions à Québec. Depuis la mise en place de la mesure en 2009, 40 projets ont reçu de l'aide et les tournages sont terminés pour 7 d'entre eux.

Selon la conseillère Julie Lemieux, responsable des dossiers de la culture à la Ville de Québec, la production cinématographique et télévisuelle se porte bien dans la capitale. Le nombre de tournages de films publicitaires et d'auteur, notamment, a augmenté depuis 2009.

La Ville compte poursuivre les efforts pour attirer davantage de productions à Québec. « Le nombre de jours de tournage a augmenté. On est passés de 250 jours à 312 jours de tournage ici, donc c'est plus de travail pour nos créateurs, pour nos techniciens. On sait qu'on a encore du travail à faire pour se positionner dans les leaders, mais on est quand même la deuxième ville en importance au Québec en terme de nombre de tournages après Montréal », souligne Mme Lemieux.

Six nouveaux projets retenus ont été dévoilés vendredi. Le projet Eddy & Zac de MÖ films, La bataille de Farador de Parallaxes, L'Arche des Productions Thalie, Mission Katmandou des Productions 10e Ave, La guerre, Yes Sir! des Productions Vues d'en haut et Napoléon en appart des Productions RPM se partagent une aide totale de 135 000 $.

10e Ave a notamment produit le film d'animation <i>La légende de Sarila</i> qui prend l'affiche le 1er mars.