NOUVELLES
21/02/2013 06:17 EST | Actualisé 23/04/2013 05:12 EDT

William Hague exhorte Damas à négocier avec l'opposition syrienne

Le chef de la diplomatie britannique, William Hague, en visite jeudi à Beyrouth, a exhorté le régime du président syrien Bachar al-Assad à répondre positivement à l'offre de dialogue du chef de l'opposition.

"Le chef de la Coalition Ahmed Moaz al-Khatib a avancé une offre de négociations. Il est important que le régime d'Assad réponde à cette offre (en entamant) des négociations", a indiqué M. Hague lors d'un point de presse après avoir rencontré le président libanais Michel Sleimane.

Il a dans le même temps appelé le chef de l'Etat syrien à quitter le pouvoir. "Il est temps de partir", a-t-il dit, interrogé s'il avait un message à adresser à M. Assad.

"La Syrie (...) a connu assez de souffrances et de morts. Cette menace à la stabilité de toute la région ne doit pas subie parce qu'une personne souhaite rester au pouvoir", a encore ajouté M. Hague.

Le chef de l'opposition Ahmed Moaz al-Khatib s'était dit prêt fin janvier à entamer des discussions directes avec des représentants du régime n'ayant pas "de sang sur les mains", précisant que tout dialogue devait nécessairement porter sur le départ du président, dont le clan est au pouvoir depuis 30 ans.

Arrivé mercredi soir à Beyrouth, M. Hague a rencontré le Premier ministre Najib Mikati et exprimé son soutien à la stabilité du Liban, pays divisé sur le conflit syrien entre partisans et adversaires du régime de Damas.

La révolte populaire déclenchée en mars 2011 s'est militarisée sous le coup de la répression menée par le régime Assad. Plus de 70.000 personnes ont été tuées dans les violences, selon l'ONU.

am/ram/tp