NOUVELLES
21/02/2013 06:42 EST | Actualisé 23/04/2013 05:12 EDT

Skieur disparu : reprise des recherches dans le parc de la Gaspésie

Malgré des conditions météorologiques difficiles, les recherches ont repris jeudi matin dans le parc de la Gaspésie pour retrouver Bertrand Marcotte, disparu depuis maintenant cinq jours.

Il est tombé presque 2 mètres de neige dans le parc de la Gaspésie depuis que l'homme de 36 ans a quitté ses sept compagnons lors d'une randonnée à ski, dimanche matin.

Selon des amis de Bertrand Marcotte, le skieur éprouvait des problèmes de genou. Ils ont longtemps cru qu'il avait rebroussé chemin pour se soigner au Gîte du Mont-Albert.

Ces derniers gardent toujours espoir de le retrouver. « Ce qui devient inquiétant, c'est que malgré les moyens déployés, il n'a pas donné signe de vie », souligne le cousin du disparu, Dominic Marcotte.

Une vingtaine de policiers et quatre employés de la Société des établissements de plein air participent aux recherches en forêt. Les recherches s'effectuent dans des conditions très difficiles. En raison des fortes quantités de neige tombées sur le parc en peu de jours, les risques d'avalanche sont extrêmement élevés.

Selon la Sûreté du Québec, le skieur est un adepte expérimenté du plein air ce qui permet de garder espoir que M. Marcotte soit toujours vivant.

Le directeur du Centre de ski du Mont-Comi, Germain Barrette, qui est un familier de la montagne, abonde dans le même sens. Selon lui, il est possible de survivre un bon moment en forêt l'hiver si, comme l'affirme la Sûreté du Québec, l'homme était un habitué de la montagne et qu'il disposait de vivres, d'un sac de couchage et d'un équipement de survie. Il a pu se fabriquer un abri de fortune, croit l'ancien entraîneur de l'équipe canadienne de ski qui demeure optimiste sur les chances de retrouver M. Marcotte sain et sauf.