NOUVELLES
21/02/2013 06:35 EST | Actualisé 23/04/2013 05:12 EDT

Saisie d'armes et arrestation de treize suspects près de Tunis

Les forces de sécurité ont saisi des quantités d'armes et interpellé treize suspects lors de perquisitions dans deux cités populaires à l'ouest de Tunis, a annoncé jeudi le ministère de l'Intérieur.

"Des dizaines de roquettes RPG, des Kalachnikovs, des munitions et des explosifs ont été découverts par la Garde nationale (gendarmerie) lors d'une perquisition dans la nuit de mercredi à jeudi à Mnihla", à 15 km de Tunis, a indiqué le ministère dans un communiqué.

Treize suspects ont été interpellés et une importante quantité d'armes blanches en leur possession saisies à Daouar Hicher, un quartier populaire considéré comme un bastion des salafistes jihadistes, a précisé le ministère.

Onze des suspects s'étaient retranchés dans une mosquée contrôlée par des salafistes se réclamant d'un courant extrémiste impliqué dans des violences. Ces suspects, dont six recherchés par la police, ont été interpellés par la Garde nationale appuyée par une unité de commando, a précisé le ministère.

Le ministère ne précise pas l'identité des suspects arrêtés.

Les saisies d'armes sont fréquentes en Tunisie alors que le sud du pays est devenu une zone de contrebande et de trafic d'armes en provenance de Libye.

La mouvance salafiste jihadiste a mené plusieurs attaques en Tunisie, certaines sanglantes. En décembre, l'armée a pourchassé pendant une dizaine de jours des combattants islamistes présumés à la frontière algérienne et annoncé l'arrestation de 16 membres d'un réseau lié à Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), dont un Algérien.

Bsh/mh/tp