NOUVELLES
21/02/2013 09:07 EST | Actualisé 23/04/2013 05:12 EDT

Remise en question du Red Bull Crashed Ice souhaitée

La Coalition québécoise sur la problématique du poids demande à la Ville de Québec de mettre un terme à son association avec le Red Bull Crashed Ice. Selon l'organisme, les boissons énergisantes sont dommageables pour la santé et ne devraient pas être publicisées.

La Coalition québécoise sur la problématique du poids cite en exemple le décès d'un jeune homme de 24 ans à Shawinigan. Il est décédé après avoir consommé une boisson énergisante. Même s'il souffrait d'une malformation cardiaque, les parents de ce dernier sont convaincus que les boissons énergisantes sont responsables de sa mort.

La directrice de la coalition, Suzie Pellerin, a déjà contacté la Ville de Québec mercredi pour demander à l'administration Labeaume de revoir sa participation au Red Bull Crashed Ice. « On veut inciter une réflexion quant à la tenue de l'événement. On expose une population à la marque et en plus on leur fait vivre un événement heureux qui contribue à positionner le produit de manière positive aux yeux des consommateurs », déplore-t-elle.

Mme Pellerin ne se fait toutefois pas d'illusion. Elle ne s'attend pas à ce que le Red Bull Crashed Ice soit annulé en raison de sa sortie, mais dit vouloir amorcer une réflexion.

La Coalition québécoise sur la problématique du poids, qui regroupe 220 partenaires, maintient que le gouvernement provincial doit se prononcer sur cette question de santé publique.

L'organisme demande aussi à ce que la vente de boissons énergisantes soit interdite aux mineurs.