NOUVELLES
21/02/2013 08:43 EST | Actualisé 23/04/2013 05:12 EDT

L'opposition dénonce l'attentat "terroriste" de Damas

L'opposition syrienne a dénoncé l'attentat "terroriste" à la voiture piégée qui a fait plus de 40 morts jeudi à Damas, qualifiant de criminelles les attaques visant les civils "quel qu'en soit l'auteur".

Evitant d'accuser le régime comme elle l'a fait dans le passé pour ce genre d'attentat, la Coalition de l'opposition a dénoncé dans un communiqué l'attaque suicide qui a fait plus de 40 morts selon une ONG syrienne.

"Tout meurtre ou violation des droits de l'Homme visant des civils sont des actes condamnables et criminels quel qu'en soit l'auteur et indépendamment de leurs motivations", affirme la Coalition.

Les attentats suicide ont été revendiqués dans le passé par des groupes jihadistes combattant auprès des rebelles, notamment le Front Al-Nosra.

Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), un kamikaze a fait sauter sa voiture remplie d'explosifs à Damas près du siège du Baas, au pouvoir depuis un demi-siècle dans le pays.

L'ONG, qui s'appuie s'appuie sur un large réseau de militants et médecins, a fait état de 42 morts, la plupart des civils et neuf membres des forces gouvernementales.

La télévision officielle a fait état de 35 morts et 237 blessés dans l'attentat qui n'a pas été revendiqué.

ram/feb