NOUVELLES
21/02/2013 01:02 EST | Actualisé 23/04/2013 05:12 EDT

Les autorités de santé publique veulent réduire le taux de tabagisme à Montréal

MONTRÉAL - Les autorités de santé publique de Montréal lancent une nouvelle offensive pour faire diminuer le taux de tabagisme dans la métropole.

Ce taux se situe aux environs de 22 pour cent, ce qui place la métropole dans le peloton de queue des grandes villes canadiennes, avec Halifax et Edmonton.

Le directeur de la santé publique de l'Agence de santé et des services sociaux de Montréal, le docteur Richard Massé, souligne que ce taux peut certainement être réduit, indiquant que les villes de Vancouver et Toronto, qui affichent respectivement des taux de tabagisme de 15 et 16 pour cent, ont déjà eu des taux de plus de 20 pour cent elles aussi.

Les efforts de l'Agence cibleront particulièrement les milieux d'enseignement professionnels et les centres jeunesse, deux lieux à haut risque pour les jeunes.

Le docteur Massé estime toutefois qu'il est aussi temps de revoir la législation entourant l'usage du tabac, faisant notamment valoir que le Québec est la seule province au Canada où il n'est pas interdit de fumer en voiture avec un enfant.