NOUVELLES
21/02/2013 06:48 EST | Actualisé 23/04/2013 05:12 EDT

Israël attribue une licence d'exploitation de pétrole sur le Golan (presse)

Israël a autorisé des forages de pétrole sur le plateau du Golan syrien occupé au risque de s'attirer des condamnations internationales, rapporte jeudi le quotidien Yediot Aharonot.

Une licence d'exploitation a été attribuée à l'entreprise israélo-américaine Genie, présidée par Effi Eitam, un ancien ministre d'extrême droite installé sur le Golan, selon le quotidien populaire.

Le journal économique Globes rapporte pour sa part que le magnat ultraconservateur des médias Rupert Murdoch fait partie des actionnaires et que l'ancien vice-président américain républicain Dick Cheney est un conseiller du projet.

"Attribuer une licence d'exploitation pour le forage (de pétrole) sur le Golan pourrait provoquer un tollé international en raison du fait que la communauté internationale considère le Golan comme un territoire syrien occupé", estime le quotidien Globes.

Selon le Yediot, Israël avait interrompu il y a 20 ans les recherches exploratoires de pétrole sur le plateau du Golan, pris en 1967 à la Syrie, à la suite des accords israélo-palestiniens d'Oslo entre Israël et les Palestiniens.

Le porte-parole du ministre de l'Energie n'a pu être joint pour commenter ces informations.

Israël occupe depuis 1967 quelque 1.200 km2 du plateau du Golan qu'il a annexés, une décision que n'a jamais reconnue la communauté internationale, et construit une nouvelle barrière le long de la ligne de cessez-le-feu avec la Syrie.

scw-dms/sst/agr/tp