NOUVELLES
21/02/2013 10:59 EST | Actualisé 23/04/2013 05:12 EDT

BC Hydro et TransAlta blâmés pour une affaire de manipulation du marché en Californie

Des centaines de millions de dollars de l'argent des contribuables britanno-colombiens risquent de servir à payer le règlement d'une affaire de manipulation du marché de l'électricité en Californie.

Plus tôt cette semaine, un juge de la commission fédérale de régulation de l'énergie des États-Unis a statué qu'un groupe d'entreprises énergétiques étaient responsables d'une vague de pannes et de prix exorbitants durant l'été 2000 en Californie. Ce groupe inclut Powerex, une filiale entièrement détenue par la société d'État BC Hydro, et l'entreprise albertaine TransAlta. 

La régie des services publics de l'État de Californie a longtemps soutenu que des entreprises comme Powerex avaient manipulé le marché pour engranger des profits. Son avocat général, Frank Lindh, estime que la décision est « une grande victoire pour les consommateurs californiens ».

La décision initiale du juge fédéral mentionne quelque 20 000 infractions et vise une douzaine d'entreprises, mais Me Lindh affirme que Powerex et la firme albertaine TransAlta étaient les plus gros joueurs. Si la régie accepte la décision du juge, ce qu'elle devrait faire, croit Me Lindh, les entreprises pourraient devoir un milliard de dollars en remboursement et 600 millions de dollars en intérêts.

Environ 30 autres compagnies se sont entendues pour des règlements totalisant 30 milliards de dollars jusqu'à maintenant, ajoute l'avocat.

BC Hydro n'était pas disponible pour commenter l'affaire mercredi soir.