NOUVELLES
20/02/2013 02:29 EST | Actualisé 22/04/2013 05:12 EDT

Vidéo nord-coréenne: la Maison Blanche parle de "propagande provocatrice"

La Maison Blanche a qualifié mercredi de "propagande provocatrice" une vidéo élaborée par la Corée du Nord montrant le président Barack Obama brûlé par le feu nucléaire, tout en minimisant la portée de telles images.

"Cette propagande provocatrice est bien moins un motif d'inquiétude pour nous et nos alliés que les actions provocatrices qui constituent des violations des engagements de la Corée du Nord vis-à-vis des Nations unies et de la communauté internationale (...) au sujet de son programme d'armes nucléaires", a déclaré le porte-parole de M. Obama, Jay Carney.

"Nous oeuvrons avec nos alliés à isoler la Corée du Nord et à lui faire subir des pressions étant donné son manque de respect vis-à-vis de ses obligations internationales", a ajouté M. Carney lors de son point de presse quotidien.

Pyongyang a diffusé sur un site officiel cette vidéo montrant des soldats américains et le président Obama en proie aux flammes, au moyen de truquages numériques. Cette courte séquence affirme que c'est l'hostilité des Etats-Unis qui a conduit la Corée du Nord à mener un essai nucléaire, le troisième de son histoire, le 12 février dernier.

Lors de son discours annuel sur l'état de l'Union face au Congrès quelques heures plus tard, M. Obama avait promis une "action ferme" face aux "provocations" de la Corée du Nord.

Dans la foulée de l'essai, il avait aussi assuré les principaux alliés des Etats-Unis dans la région --Corée du Sud et Japon-- du soutien de Washington et de leur protection par le "parapluie nucléaire" américain.

tq/sam