NOUVELLES
20/02/2013 01:21 EST | Actualisé 21/04/2013 05:12 EDT

Thomas Mulcair affirme que le NPD veut être partenaire du développement de l'énergie

Le chef néo-démocrate fédéral, Thomas Mulcair, assure que son parti ne s'oppose pas aux investissements étrangers.

M. Mulcair a livré mardi un discours à Calgary devant des gens d'affaires, dont des représentants des entreprises Suncor Energy et Enbridge. Cette dernière est à l'origine d'un controversé projet de pipeline en Colombie-Britannique auquel M. Mulcair demeure fermement opposé.

Thomas Mulcair a affirmé que l'investissement étranger pouvait constituer un avantage important pour l'économie canadienne, cet argent aidant à développer les ressources naturelles.

Mais il a ajouté que le gouvernement fédéral n'avait pas la vision permettant de créer un environnement propice à l'investissement étranger, tout en protégeant les intérêts du Canada.

Il a soutenu que le NPD serait un partenaire du développement des ressources énergétiques advenant qu'il forme le gouvernement en 2015. Il a exprimé sa volonté de travailler pour que les règles soient claires et que le public ait confiance dans ce qu'on essaiera de faire.

La députée conservatrice de Calgary-Centre-Nord, Michelle Rempel, qui est la secrétaire parlementaire du ministre de l'Environnement Peter Kent, a déclaré dans un communiqué que le programme anti-albertain de M. Mulcair tuerait des emplois et la croissance économique au Canada.