NOUVELLES
20/02/2013 07:56 EST | Actualisé 22/04/2013 05:12 EDT

Syrie: les chrétiens sont en danger mais ne sont pas des cibles (évêque)

Les communautés chrétiennes sont en danger en Syrie, où une guerre civile sévit depuis près de deux ans, mais elles ne sont pas des cibles, a affirmé mercredi à Amman l'évêque chaldéen d'Alep.

"Je ne pense pas que les chrétiens syriens soient visés mais ils sont en danger comme leurs frères musulmans qui souffrent", a indiqué à l'AFP Mgr Antoine Audo qui participait à une conférence régionale de l'organisation humanitaire catholique Caritas.

Pour Mgr Audo, président de Caritas-Syrie, "les chrétiens en Syrie n'ont pas été déplacés. Mais en raison des violences ils sont en train de chercher, comme d'autres personnes, à se réfugier dans des endroits plus sûrs".

Le cardinal guinéen Robert Sarah, président du Conseil pontifical "Cor Unum" (chargé des oeuvres de l'Eglise) et chef d'une délégation du Vatican en visite en Jordanie participait également à cette conférence.

"L'Eglise n'est pas en faveur de l'émigration des chrétiens syriens", a dit le cardinal à l'AFP, ajoutant que dans "certaines situations où des familles chrétiennes perdent tout, y compris l'espoir de vivre dans leur pays, personne ne peut les empêcher d'aller chercher une nouvelle vie dans un autre pays".

Forte de 1,8 million d'âmes, la communauté chrétienne syrienne est restée globalement à l'écart de la révolte populaire devenue conflit armé qui a fait 70.000 morts en majorité des civils depuis mars 2011.

Sa hiérarchie et une grande partie de la communauté, par peur des islamistes, ont pris position en faveur du régime.

La délégation du Vatican était venue en Jordanie pour faire le point sur les aides humanitaires de l'Eglise aux réfugiés syriens et visiter leurs camps.

Une rencontre avec le roi Abdallah est prévue mercredi. Le royaume estime héberger environ 380.000 réfugiés syriens, dont environ 83.000 dans le camps de réfugiés de Zaatari.

msh/akh/hj/sw