NOUVELLES
20/02/2013 02:16 EST | Actualisé 21/04/2013 05:12 EDT

Perez veut surtout comprendre

Sergio Perez (McLaren) a établi le temps de référence, mercredi, à Barcelone. Sebastian Vettel (Red Bull) a fait le deuxième chrono, mais a dû abandonner sa voiture en bord de piste. 

Le pilote mexicain a enregistré un chrono de 1 min 21 s 848/1000, en pneus tendres, au 45e de ses 97 tours. En après-midi, il s'est concentré sur de longs relais, et a été le seul pilote à descendre dans les 81 secondes au tour.

« Je voulais mieux comprendre les méthodes et les systèmes qui seront utilisés pendant un week-end de course, a expliqué Perez, que ce soient les commandes dans le cockpit ou la compréhension des messages de course. »

Le chrono de Vettel (1.22,197 au 42e de ses 84 tours) n'a pas été le seul fait saillant du champion du monde. Alors qu'il travaillait sur des simulations de course, Il s'est arrêté deux fois pour des arrêts imprévus, notamment à 45 minutes du drapeau à damier quand il a dû laisser sa voiture en bord de piste, peu après la sortie des puits. L'Allemand a aidé ses coéquipiers mécaniciens à bâcher la voiture avant de retourner aux puits.    

« Nous avons eu des soucis de fiabilité, a expliqué Vettel, et nous n'avons pas tourné autant que prévu. Rien de désastreux, juste de petites choses, notamment une chute de pression qui m'a obligé à m'arrêter. Puis, en fin de journée, j'ai eu l'impression que ma roue était mal fixée quand je suis sorti des puits. Mieux vaut maintenant qu'en Australie. »  

Des problèmes aussi pour un autre champion du monde. Kimi Raikkonen a dû rester longtemps au garage, bloqué par des problèmes de boîte de vitesses. Il a pu boucler 43 tours et signer le troisième temps (1.22,67), à un peu plus de 8 dixièmes du temps de référence.

Lewis Hamilton commence à se sentir bien dans la Mercedes-Benz. Il a fait 121 tours, mercredi, et a devancé son coéquipier Nico Rosberg d'une seconde. Hamilton a fini la journée devant Fernando Alonso (Ferrari), qui a fait 76 tours et le cinquième chrono (1:23,247).    

C'est Valtteri Bottas qui a obtenu le 6e temps du jour (1:23,561) au 56e tour de ses 98, lui qui découvrait la Williams FW35.

« J'ai eu une très forte impression de la FW35, a -t-il commenté. Après avoir fait des évaluations aéros en matinée, j'ai pu travailler à me sentir mieux dans la voiture. C'est clair qu'elle est bien née, je sens déjà que c'est une nette amélioration par rapport à l'an dernier. »

L'équipe britannique a rectifié les rapports de la presse voulant que la nouvelle voiture ait été déclarée hors la loi par la FIA. Williams dit n'avoir reçu aucune note de la FIA au sujet de ses sorties d'échappement, mais a révélé être en discussion avec le délégué technique de la FIA Charlie Whiting. L'équipe n'a pas voulu dire si elle comptait modifier les sorties controversées de sa FW35.