NOUVELLES
20/02/2013 11:10 EST | Actualisé 22/04/2013 05:12 EDT

Lutte exclue des JO: le Bulgare Valentin Yordanov rend sa médaille d'or

Le champion olympique bulgare de lutte Valentin Yordanov, sacré aux jeux Olympiques d'Atlanta (Etats-Unis) en 1996, a renoncé à sa médaille d'or, pour protester contre la suppression de la lutte du programme des JO-2020, a annoncé la Fédération bulgare de lutte mercredi.

"En signe de protestation, je rends au Comité international olympique (CIO) à Lausanne la médaille d'or que j'ai gagnée aux jeux Olympiques d'Atlanta en 1996. J'exprime ma solidarité avec les millions d'athlètes et de sympathisants de notre sport qui condamnent la proposition du comité exécutif du CIO de supprimer la lutte du programme des JO-2020", a écrit Valentin Yordanov, président de la Fédération bulgare de lutte, dans une lettre ouverte au président du CIO, le Belge Jacques Rogge.

"Notre sport est une partie intégrante du mouvement olympique, et même un des fondements des jeux Olympiques antiques et modernes", a ajouté le lutteur bulgare âgé de 53 ans.

Il avait été sacré champion olympique dans la catégorie des 52 kg en lutte libre, à Atlanta. Il a également décroché sept titres mondiaux et sept titres européens dans toute sa carrière.

Le président de la Fédération internationale de lutte (FILA), le Suisse Raphaël Martinetti, avait démissionné de ses fonctions le 16 février, pour protester contre l'éviction de la lutte du programme des JO de 2020.

L'approbation du programme olympique de 2020 se fera lors de la session du CIO en septembre à Buenos Aires.

vs/tba/bvo