Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Le général américain John Allen renonce au poste de commandant de l'OTAN

Le général américain John Allen renonce au poste de commandant de l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord (OTAN) et prend plutôt sa retraite.

« J'ai rencontré aujourd'hui [mardi] le général John Allen et j'ai accepté sa demande de quitter l'armée afin qu'il puisse s'occuper de problèmes de santé au sein de sa famille », écrit le président Barack Obama dans un communiqué.

Le général Allen affirme qu'il n'a pas pris cette décision à la légère. Il met fin à une carrière militaire de 38 ans.

« Mon premier souci est la santé de ma femme, qui a tant sacrifié pour moi », a déclaré John Allen par voie de communiqué. Il a confié au quotidien Washington Post que sa conjointe souffre d'une maladie auto-immune.

M. Allen souligne également que sa décision n'est aucunement liée à l'enquête qui a été menée contre lui par le Pentagone. Il a été impliqué dans le scandale qui a mené à la démission du directeur de la CIA, le général David Petraeus.

Dans la foulée de l'affaire Petraeus, le FBI a mis la main sur de nombreux courriels échangés entre le général Allen et Jill Kelley, une femme mariée de la Floride. Le Pentagone a ouvert une enquête et la nomination de John Allen au poste de commandant de l'OTAN a alors été suspendue par la Maison-Blanche. Il a finalement été exonéré de tout blâme le 23 janvier.

Mission de 19 mois en Afghanistan

John Allen est aux commandes des forces américaines et alliées en Afghanistan depuis plus d'un an et demi. Il a succédé au général Petraeus.

Le général Allen a notamment supervisé le départ de 33 000 soldats américains et a recommandé le retrait de 34 000 hommes supplémentaires d'ici un an. Il a également tenté de renforcer la coopération entre les forces alliées et les différentes tribus afghanes. Le président Obama souligne que John Allen a contribué « à l'affaiblissement d'Al-Qaïda et de ses alliés extrémistes et à la transition de la responsabilité de la sécurité aux forces afghanes dans tout le pays ».

Toutefois, la mission du général Allen en Afghanistan a également été marquée par quelques controverses. Des images de soldats américains urinant sur les corps de combattants talibans et des copies du Coran retrouvées calcinées sur des bases militaires américaines ont soulevé la colère du peuple afghan. Le nombre d'attaques menées par des soldats afghans dissidents contre les troupes américaines a également augmenté depuis l'arrivée en poste de John Allen.

L'annonce de la retraite de John Allen survient alors que les ministres de la Défense des 28 pays membres de l'OTAN doivent se réunir à Bruxelles jeudi.

La porte-parole de l'organisme, Oana Lungescu, a déclaré que l'OTAN respecte la décision de John Allen et a souligné ses « grandes qualités de commandement ». Le poste de commandant de l'OTAN est présentement occupé par l'amiral Jim Stavridis.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.