NOUVELLES
20/02/2013 11:35 EST | Actualisé 22/04/2013 05:12 EDT

La Serbie retire du lait jugé potentiellement toxique

BELGRADE, Serbie - Les responsables serbes ont ordonné mercredi le retrait des tablettes de certaines marques de lait, même s'ils avaient assuré plus tôt que le produit était sécuritaire et non contaminé par une toxine potentiellement cancérigène.

La décision est tombée après qu'une controverse eut éclaté au sein de la population serbe, préoccupée par des allégations à l'effet que les autorités auraient dissimulé les résultats de tests de laboratoire.

Ceux-ci auraient démontré que le lait vendu au pays contenait des niveaux anormalement élevés d'aflatoxine. Cette toxine est une moisissure qui se développe sur la nourriture destinée au bétail et peut causer le cancer si elle est consommée en trop grande quantité.

Les autorités avaient initialement refusé de révéler quelles marques avaient été retirées des tablettes, soutenant qu'elles attendaient les résultats des tests réalisés aux Pays-Bas.

La directrice de l'inspection vétérinaire, Sanja Celabicanin, a affirmé tard mercredi que les autorités avaient ordonné le retrait de 50 sortes de lait en provenance de la quasi majorité des laiteries en Serbie.

Les soupçons relatifs au manque de transparence de Belgrade sont alimentés par la corruption endémique qui sévit au pays et par les liens étroits qu'entretiennent les politiciens serbes et le secteur privé.

L'été dernier a été extrêmement sec en Serbie, ce qui aurait pu favoriser la prolifération de la moisissure toxique, surtout sur le maïs dont se nourrissent de nombreuses bêtes.