NOUVELLES
20/02/2013 03:58 EST | Actualisé 22/04/2013 05:12 EDT

Bombardier pourrait vendre 32 avions CSeries pour 2,56 milliards $ US à la firme russe Ilyushin Finance

Bombardier

MONTRÉAL - Bombardier (TSX:BBD.B) a reçu mercredi deux bonnes nouvelles pour sa CSeries: une importante entente d'achat et la certification gouvernementale du moteur qui propulsera la future famille d'avions.

La firme russe Ilyushin Finance a signé une entente d'achat pour 32 avions CS300, une transaction évaluée à 2,56 milliards $ US si l'on se base sur le prix officiel de l'appareil.

Une cérémonie de signature a eu lieu mercredi alors que des représentants d'Ilyushin et des dignitaires russes visitaient l'usine d'assemblage des appareils CSeries à Mirabel, a précisé Bombardier dans un communiqué.

L'entente d'achat, qui doit encore être approuvée par les actionnaires d'Ilyushin, prévoit également des options pour 10 appareils de plus. Si ces options étaient toutes exercées, la valeur totale de la commande atteindrait 3,42 milliards $ US selon les prix officiels. Les acheteurs d'avions profitent toutefois d'importants rabais.

L'entente d'achat fait suite à une lettre d'intention signée par Ilyushin en août 2011 pour 30 avions CSeries.

Mike Arcamone, président de Bombardier Avions commerciaux, a soutenu que les avions CSeries «sont faits sur mesure pour être exploités dans cette vaste région».

Alexander Rubtsov, directeur général d'Ilyushin Finance, a quant à lui affirmé que les avions de la CSeries étaient «positionnés de façon idéale» entre les appareils russes Superjet de Sukhoi (75 à 95 places) et MC-21 d'Irkut (150 à 212 places), que la firme entend également intégrer à sa flotte.

Ilyushin est une filiale de la société d'État russe United Aircraft Corporation, mise sur pied en 2006 par le président Vladimir Poutine.

Quelque 95 jets régionaux CRJ et avions turbopropulsés Q400 de Bombardier sont actuellement en service en Russie et dans les pays voisins.

L'avionneur québécois a indiqué mercredi qu'il «explore des possibilités» pour ses Q400 en Russie, sans donner plus de détails.

La semaine dernière, l'agence Reuters a révélé que la firme russe Rostec était en pourparlers avec Bombardier afin d'établir une coentreprise pour l'assemblage d'appareils Q400 dans le pays. Bombardier n'a pas voulu commenter l'information.

Moteur

Pratt & Whitney a par ailleurs annoncé mercredi avoir obtenu la certification de Transport Canada pour son nouveau moteur PurePower PW1500G, qui équipera la CSeries de Bombardier.

Dans un communiqué, Pratt & Whitney a indiqué avoir réalisé 4000 heures de tests avec ses moteurs d'essai PW1500G depuis septembre 2010, y compris 340 heures à bord du Boeing 747 du motoriste.

Rob Dewar, directeur général du programme CSeries chez Bombardier Aéronautique, a affirmé que la certification du moteur constituait un «jalon significatif et une étape critique» dans le développement de l'avion, qui pourra transporter de 110 à 149 passagers.

Bombardier est «très satisfait» de la performance du moteur et de la progression de la CSeries, a ajouté M. Dewar. L'assemblage du premier avion d'essai de la CSeries se poursuit en vue du vol inaugural, qui doit avoir lieu d'ici la fin juin.

Pratt & Whitney soutient que ses moteurs PurePower consommeront environ 16 pour cent moins de carburant que les meilleurs moteurs actuellement sur le marché. La soufflante (hélice) des moteurs PurePower tourne plus lentement que le compresseur et la turbine à basse pression, ce qui accroît l'efficacité et réduit le bruit produit.

Le modèle PW1500G destiné spécialement à la CSeries est le premier de la série PurePower à obtenir sa certification. Il sera assemblé à la nouvelle usine que Pratt & Whitney Canada a fait construire à Mirabel, non loin des installations de Bombardier.

Des moteurs PurePower propulseront également les futurs avions A320neo d'Airbus, MRJ de Mitsubishi et MC-21 d'Irkut ainsi que les E-Jets de deuxième génération d'Embraer.

L'action de Bombardier a gagné 4,1 pour cent mercredi pour clôturer à 4,28 $, à la Bourse de Toronto. La multinationale québécoise publiera jeudi ses résultats du quatrième trimestre.

INOLTRE SU HUFFPOST

La CSeries de Bombardier