NOUVELLES
20/02/2013 03:48 EST | Actualisé 22/04/2013 05:12 EDT

La CIDH appelle Haïti à juger les atteintes aux droits du régime Duvalier

La Commission interaméricaine des droits de l'homme (CIDH) a rappelé mercredi à l'Etat haïtien son "devoir" de juger les violations des droits de l'homme commises sous le régime de Jean-Claude Duvalier, à la veille d'une convocation de l'ex-dictateur devant la justice.

"Haïti, en sa qualité d'Etat partie à la Convention américaine relative aux droits de l'homme, a l'obligation internationale de mener des enquêtes et, le cas échéant, de sanctionner les auteurs des violations graves des droits humains perpétrées" durant le régime de Jean-Claude Duvalier, a indiqué la CIDH dans un communiqué.

La Commission appelle aussi l'Etat haïtien à "adopter toutes les mesures nécessaires afin d'assurer que les praticiens de la justice puissent exercer leur fonction avec indépendance et impartialité".

"Baby Doc", fils de l'ancien dictateur François Duvalier alias "Papa Doc", avait pris le pouvoir en 1971 à 19 ans, perpétuant une longue dictature dans ce pays qui est l'un des plus pauvres du continent américain. Chassé du pouvoir en 1986 par une révolte populaire, il avait effectué un retour inattendu en Haïti en janvier 2011.

Deux ans après son retour au terme d'un exil en France, Jean-Claude Duvalier est convoqué jeudi devant la justice qui doit se prononcer sur la nature des faits pour lesquels il peut être jugé. Il est visé par plusieurs plaintes d'anciens opposants pour arrestations arbitraires, tortures et détentions illégales.

"Les violations graves et systématiques des droits humains commises sous le gouvernement de Jean-Claude Duvalier ont été documentées par la Commission interaméricaine", assure le communiqué de la CIDH.

La CIDH est un organe indépendant au sein de l'Organisation des Etats américains (OEA) qui rassemble une trentaine de pays du continent américain.

du/sam/mdm