NOUVELLES
20/02/2013 05:25 EST | Actualisé 22/04/2013 05:12 EDT

Gilles Deguire quitte Union Montréal

Un texte de Gaétan Pouliot

Le maire de l'arrondissement de Montréal-Nord, Gilles Deguire, a annoncé mercredi qu'il quittait le parti Union Montréal.

Il s'agit d'un nouveau départ pour le parti de l'ancien maire Gérald Tremblay qui a connu une vague de démissions à la fin 2012.

M. Deguire, qui siégera désormais comme indépendant, affirme avoir pris cette décision à la suite d'une longue réflexion entreprise depuis la démission de Gérald Tremblay.

Les perquisitions que les 125 policiers de l'Unité permanente anticorruption (UPAC) ont menées mardi à l'hôtel de ville de Montréal, dans les locaux d'Union Montréal et dans des bureaux d'arrondissements concernant le financement de son parti politique n'est qu'un événement parmi tant d'autres, a-t-il dit en entrevue.

Il a tenu à souligner que son arrondissement n'avait pas été la cible des frappes de l'UPAC.

« La flamme n'est plus là », a-t-il dit pour expliquer sa décision, ajoutant que l'évolution d'Union Montréal depuis le départ de Gérald Tremblay ne le satisfaisait pas. À son avis, Montréal a besoin d'un nouveau leader.

Ce proche de Gérald Tremblay garde encore un goût amer des tractations politiques qui ont mené Michael Applebaum à la tête de la ville. 

« M. Applebaum n'est pas mon ami », a-t-il répondu sèchement après quelques secondes de réflexion, questionné à savoir s'il faisait confiance au nouveau maire.

Dans un article datant du 7 décembre 2012, publié dans un journal local, le maire de Montréal-Nord disait qu'il resterait à Union Montréal jusqu'à la « dernière seconde ».