NOUVELLES
20/02/2013 02:28 EST | Actualisé 21/04/2013 05:12 EDT

Exécution d'une Sri Lankaise: Ryad rappelle son ambassadeur de Colombo

L'Arabie saoudite a rappelé son ambassadeur au Sri Lanka en réaction à une décision similaire de Colombo sur fond de tension après l'exécution en janvier dans le royaume d'une Sri Lankaise, a-t-on annoncé de source officielle.

Un porte-parole du ministère saoudien des Affaires étrangères, cité mardi soir par l'agence officielle Spa, a déclaré que son gouvernement "a rappelé l'ambassadeur saoudien de la république sri lankaise pour consultations, après la décision du gouvernement sri lankais de retirer son ambassadeur du royaume".

Les relations entre les deux pays sont tendues depuis l'annonce le 9 janvier à Ryad de l'exécution d'une jeune Sri Lankaise condamnée à mort pour avoir tué par étouffement le bébé après une dispute avec son employeur, la mère de l'enfant.

La décapitation de Rizana Nafeek a suscité des réactions indignées dans le monde entier.

Le président du Sri Lanka Mahinda Rajapaksa avait écrit le 6 janvier au roi Abdallah d'Arabie saoudite pour plaider la cause de la domestique et demander un accord à l'amiable avec la famille de la victime.

Le viol, le meurtre, l'apostasie, le vol à main armée et le trafic de drogue sont passibles de la peine capitale en Arabie saoudite, qui applique de manière stricte la charia (loi islamique).

bur/tm/sw