NOUVELLES
20/02/2013 05:26 EST | Actualisé 22/04/2013 05:12 EDT

Curiosity récupère le 1er échantillon de l'intérieur d'une roche martienne

Le robot américain Curiosity a récupéré le premier échantillon provenant de l'intérieur d'une roche martienne que sa foreuse avait percée il y a une dizaine de jours, une première planétaire en dehors de la Terre, a indiqué mercredi la Nasa.

"Aucun robot n'a percé l'intérieur d'une roche en-dehors de notre planète et collecté un échantillon provenant de l'intérieur", souligne l'agence spatiale américaine dans un communiqué.

Le succès de la récupération de cet échantillon a été confirmé par de nouvelles images, précise la Nasa.

Les scientifiques pensent que cet échantillon prélevé dans un orifice de d'1,6 centimètre de diamètre et de 6,4 centimètres de profondeur, pourrait contenir des indices sur l'environnement humide dans le passé de Mars ainsi que sur la possibilité que la vie ait pu y exister.

"Avoir effectué notre premier forage dans une roche qui pourrait avoir été dans l'eau sur Mars est quelque chose qui ne peut pas nous satisfaire davantage", a indiqué lors d'une conférence de presse téléphonique Joel Hurowitz, un scientifique de la mission Curiosity au Jet Propulsion Laboratory de la Nasa à Pasadena (Californie, ouest).

"L'équipe scientifique est très impatiente de voir ce que les instruments ont à dire sur la minéralogie et la chimie de cet échantillon et ce que cela va révéler sur l'histoire géologique et l'habitabilité du cratère de Gale", a-t-il ajouté.

Curiosité s'est posé dans ce cratère le 6 août dernier pour une mission d'au moins deux ans destinée à déterminer si la vie microbienne a été possible sur Mars dans le passé.

Le précieux échantillon contenu dans un petit récipient va être transféré dans un instrument appelé "In-Situ Martian Rock Analysis" ou CHIMRA qui va secouer les grains de roches une fois ou deux au-dessus d'une sorte de tamis pour récupérer ceux mesurant 150 microns (un micron équivaut à O,OO1 millimètre).

De petites portions seront ensuite acheminées dans le laboratoire de chimie et de minéralogie (Chemistry and Mineralogy) ou CheMin.

L'échantillon provient d'une roche sédimentaire, avec des veines, baptisée "John Klein," pour honorer la mémoire du responsable adjoint du programme Curiosity, décédé en 2011.

La mission Curiosity, un robot à six roues, le plus sophistiqué envoyé sur une autre planète, est doté de dix instruments scientifiques.

js/rap