Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Attentat au Métropolis : Bain assurera lui-même sa défense

Richard Henry Bain, l'auteur présumé de l'attentat qui a fait un mort au Métropolis de Montréal le soir du dernier scrutin provincial, le 4 septembre, assurera lui-même sa défense lors de son procès.

Au palais de justice de Montréal, mercredi, le juge Jean-Paul Braun a accueilli favorablement la requête de Me Elfride Duclervil de ne plus représenter l'homme de 62 ans.

L'accusé a ainsi indiqué qu'il comptait se représenter seul, ajoutant qu'il souhaitait cependant obtenir un soutien légal pour ses démarches.

Son enquête préliminaire a été fixée au 12 mars prochain.

La comparution de Bain a été mouvementée. Ce dernier a notamment exprimé ses doléances à l'égard du traitement dont il se dit victime.

En aucun moment, Bain n'a mentionné ou fait allusion aux accusations qui pèsent sur lui ou aux événements survenus le soir du 4 septembre.

Le sexagénaire fait face à 16 chefs d'accusation, notamment de meurtre prémédité et de tentative de meurtre pour l'attentat qui est survenu au moment où la première ministre élue du Québec, Pauline Marois, prononçait son discours de la victoire.

Denis Blanchette a péri dans l'attaque alors que son collègue Dave Courage a été grièvement blessé.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.