NOUVELLES
19/02/2013 08:43 EST | Actualisé 21/04/2013 05:12 EDT

Un soldat français tué dans des combats avec les jihadistes dans le nord du Mali

PARIS - Un soldat français a été tué dans des affrontements avec des jihadistes dans une région montagneuse du nord du Mali où les forces françaises sont engagées dans une opération périlleuse, a annoncé mardi le président François Hollande.

Un communiqué diffusé par le ministère français de la Défense indique que près de 20 extrémistes ont été tués dans les combats, qui se poursuivent.

La mort du soldat, membre de la Légion étrangère, porte à deux le nombre de militaires français tués depuis le début de l'intervention militaire française au Mali, le 11 janvier. Un pilote d'hélicoptère a été tué au premier jour de la mission.

L'opération militaire, qui se concentre maintenant dans une région montagneuse où les extrémistes sont retranchés, est dans sa «phase finale», a déclaré M. Hollande.

«En ce moment, nous avons des forces spéciales qui sont dans le nord du Mali et qui interviennent dans une zone particulièrement délicate, dans le massif des Ifoghas, où des groupes terroristes sont retranchés», a expliqué le président français, en visite en Grèce.

«Il y a eu de sérieux affrontements avec plusieurs décès du côté des terroristes, mais aussi un décès du côté français», a indiqué M. Hollande, en précisant que le soldat était membre du régiment de parachutistes de la Légion étrangère.

L'opération française vise à empêcher les extrémistes de s'emparer de l'ensemble du territoire malien et de déstabiliser toute la région.