NOUVELLES
19/02/2013 05:53 EST | Actualisé 21/04/2013 05:12 EDT

Pistorius: le meurtre avec préméditation retenu, son avocat affirme qu'il ne s'agit "pas d'un meurtre"

AFP

JUSTICE - Le parquet a retenu la préméditation contre Oscar Pistorius, accusé du meurtre de sa petite amie abattue chez lui de quatre balles de 9 mm le jour de la Saint-Valentin, lors de son procès au tribunal d'instance de Pretori.

L'avocat de l'athlète affirme de son côté que la mort de sa petite amie "n'est pas un meurtre"‎. Oscar Pistorius a fondu en larme une nouvelle fois lors de l'audience.

Selon le journaliste de France 2 Arnaud Comte, la Cour affirme qu'Oscar Pistorius a mis ses prothèses, a marché 7 mètres avant de tirer à travers la porte de la salle de bain.

La défense a de son côté réitéré la thèse du cambrioleur et a précisé qu'elle allait s'appuyer sur des cas similaires pour prouver l'innocence de son client.

Oscar Pistorius a été transféré aux premières heures du jour mardi au tribunal d'instance de Pretori a rapporté l'agence de radio locale EWN. "On a compris que Pistorius est arrivé" au tribunal, a indiqué la radio, en précisant qu'un convoi de police avait accédé par une porte de derrière.

Le procès devrait durer deux jours. Au même moment, sa victime doit être incinérée dans l'intimité familiale (9h) au crématorium de Victoria Park de sa ville d'origine de Port Elizabeth (sud), après une cérémonie. "La cérémonie elle-même dans la chapelle sera réservée à la famille et aux amis et il y aura un communiqué ensuite pour les médias", a indiqué son oncle Michael Steenkamp à l'AFP.

A la recherche d'indices

Oscar Pistorius est accusé d'avoir tué Reeva Steenkamp, top-modèle de 29 ans, chez lui dans la nuit de mercredi à jeudi dernier après, selon la presse, une violente dispute entre amoureux.

Selon le quotidien The Times, les enquêteurs ont procédé à des analyses pour déterminer si des traces d'activités sexuelles dans la chambre de l'athlète dataient de cette nuit-là, et de qui elles provenaient.

Ils se demandent aussi, selon la même source, pourquoi la voiture de Pistorius n'était pas entrée comme d'habitude au garage, ses clefs laissées sur le contact.

De nombreuses armes

Oscar Pistorius a demandé en janvier des licences pour six armes puissantes, a indiqué mardi le quotidien The Star.

Il a demandé des licences pour un fusil Maverick, un fusil Mossberg, un fusil Winchester, une carabine Vextor .223, un revolver Smith & Wesson 500 et un revolver .38 Special, selon le journal de Johannesburg.

Pour le spécialiste Helmoed Heitman interrogé par The Star, cet arsenal est parfait pour un collectionneur ou un chasseur confirmé, mais beaucoup trop puissant pour quelqu'un qui comme Pistorius habite dans un domaine de banlieue déjà très protégé.

The Star indique mardi qu'il n'avait jusqu'à présent de licence que pour son pistolet 9 mm, l'arme du crime.

Alors que le courage et la volonté de Pistorius faisaient l'admiration, il est aussi décrit comme un être anxieux et surarmé. Il avait déclaré dans une interview en 2011 qu'il dormait avec des pistolets dans sa chambre à cause de la criminalité, préoccupante en Afrique du Sud.

Constamment sur le qui-vive, il avait "des battes de cricket et de base-ball (...) derrière la porte, un pistolet près de son lit et un fusil automatique à une fenêtre", selon un journaliste britannique venu l'interviewer.

LIRE AUSSI:

» L'agent de Pistorius annule toutes ses courses

» Pistorius: une batte de cricket ensanglantée retrouvée

» Les adieux de la petite amie de Pistorius diffusés par la télé sud-africaine


» Paranoïaque et surarmé

INOLTRE SU HUFFPOST

Oscar Pistorius arrêté
Qui était Reeva Steenkamp, la compagne d'Oscar Pistorius?