NOUVELLES
19/02/2013 10:03 EST | Actualisé 21/04/2013 05:12 EDT

Le pétrole se stabilise à New York, dans un marché très calme

Les cours du pétrole évoluaient à l'équilibre mardi à New York dans un marché calme au lendemain d'un jour férié aux Etats-Unis, en dépit du soutien apporté par une hausse des prix de l'essence, positive pour les perspectives de la demande américaine.

Vers 14H55 GMT, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en mars, dont il s'agissait du dernier jour de cotation, progressait de 5 cents par rapport à la clôture de vendredi, à 95,91 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

L'expiration imminente du contrat de référence poussait de nombreux investisseurs à s'engager sur l'échéance d'avril, alors que sur le front des nouvelles, le marché était très calme, a expliqué Andy Lipow de Lipow Oil Associates.

"On voit très peu d'action du côté acheteur comme du côté vendeur", a noté Rich Ilczyszyn, de iiTrader.

La hausse des prix de l'essence, "qui ont progressé sur les 33 derniers jours sans interruption", a été au centre de l'attention des courtiers ces derniers temps, a relevé M. Lipow.

En effet, "leur hausse a entraîné l'appréciation des prix du brut aux Etats-Unis", a remarqué John Kilduff, de Again Capital, car cela a tendance à rendre les courtiers plus optimistes sur les perspectives de la demande pétrolière dans le pays.

Mais "les courtiers anticipent déjà de futures prises de bénéfices sur le marché de l'essence, ce qui affecte les prix du brut", a noté M. Lipow.

Selon lui, la hausse des prix de l'essence est conjoncturelle, se devant en grande partie à la saison de maintenance des grandes raffineries américaines qui provoque une baisse de l'approvisionnement en produits raffinés pendant cette période.

D'autre part, le marché restait suspendu aux incertitudes politiques dans la zone euro, après avoir été refroidi vendredi par une baisse surprise de la production industrielle américaine en janvier, qui avait alimenté en fin de semaine dernière un net mouvement de prises de bénéfices.

"Les incertitudes sur l'issue des élections législatives en Italie cette semaine", qui devrait déterminer le sort des réformes économiques en cours dans le pays, "incitent les investisseurs à la prudence et cela pèse sur les prix", ont observé les analystes de Commerzbank.

bur-ppa/sl/rap