NOUVELLES
19/02/2013 12:45 EST | Actualisé 21/04/2013 05:12 EDT

Le président Serge Sarkissian réélu en Arménie

Le président arménien Serge Sarkissian a été réélu lundi avec plus de 58 % des voix.

Son rival, l'ancien ministre des Affaires étrangères Raffi Hovannissian, conteste les résultats du scrutin. Il a obtenu l'appui de 36,75 % des électeurs, selon la Commission électorale centrale, qui évalue le taux de participation à 60 %.

Raffi Hovannissian considère que Serge Sarkissian doit concéder sa victoire afin de devenir « le premier président de l'Arménie à reconnaître la victoire du peuple ».

Le porte-parole de Raffi Hovannissian a également soutenu que le scrutin a été marqué par « une quantité énorme de fraudes » et a appelé le peuple à manifester mardi après-midi. L'état-major du parti de M. Hovannissian a publié un communiqué qui fait état de « violations massives du code électoral comme le bourrage d'urnes, l'intimidation et l'achat de votes ». La police rejette toutefois ces accusations.

Les observateurs de l'Organisation pour la coopération et la sécurité en Europe doivent donner leur bilan de ce scrutin mardi matin.

L'élection présidentielle a été marquée par de nombreux incidents. L'un des candidats, Parouïr Haïrikian, a été blessé par balle le 31 janvier, et un autre a entamé une grève de la faim. Trois des partis d'opposition, qui disposent de 48 des 131 sièges au Parlement, ont également refusé de participer à l'élection.

L'Arménie est confrontée à d'importants problèmes économiques. Selon la Banque mondiale, 36 % des Arméniens vivent en dessous du seuil de la pauvreté. Plus de 1 million de citoyens ont quitté l'Arménie lors des deux dernières décennies pour fuir le chômage.