NOUVELLES
19/02/2013 11:43 EST | Actualisé 21/04/2013 05:12 EDT

Le plan de développement du Quartier Latin devra être revu

L'Office de consultation publique de Montréal (OCPM) renvoie tous les intervenants du développement du Quartier Latin à leur table à dessin avant de recommander l'adoption du Programme particulier d'urbanisme (PPU) du secteur.

L'office demande « que trois de ses volets soient retravaillés en profondeur avec la contribution des partenaires institutionnels, économiques et sociaux », selon le communiqué. C'est ce qui ressort du rapport sur le PPU du pôle du Quartier Latin du Quartier des spectacles. À la lumière « des préoccupations des participants » des consultations publiques et « au terme de son analyse », l 'office demande à la Ville de revoir les trois volets suivant du PPU:

  • La stratégie d'habitation, pour qu'elle tienne compte de la diversité des besoins
  • Les balises d'aménagement du territoire, pour qu'elles soient plus précises
  • L'inclusion d'indications claires sur les paramètres qui encadreront les projets immobiliers

Le premier questionnement soulevé par les participants aux consultations publiques concerne la volonté exprimée dans le PPU de doubler la population du quartier et d'attirer un nouveau marché de « jeunes urbains branchés ». « Un large éventail de citoyens sont venus dire à la commission qu'ils ne reconnaissaient pas les résidents du quartier dans ce profil de population », explique le rapport de l'office. « Le milieu se caractérise actuellement par une grande mixité sociale qui constitue un atout et l'habitation a été soulevée comme un enjeu prioritaire. »

L'OCPM propose de confirmer la mixité sociale à l'aide d'études afin de déterminer de nouvelles clientèles cibles, le cas échéant, pour le quartier.

L'office réclame également des balises plus précises pour encadrer la revitalisation des secteurs névralgiques suivants :

  • La revitalisation du boulevard Saint-Laurent mettant l'accent sur la place de la Paix à l'îlot du métro Saint-Laurent;
  • La précision des interventions visant la rue Saint-Denis;
  • La relance du projet de logement étudiant sur l'îlot Voyageur;
  • La revitalisation commerciale des abords de la rue Sainte-Catherine et la mise en valeur des terrains vacants;
  • Le réaménagement de la rue Ontario et de la rue Berri.

Finalement, l'OCPM recommande que la réglementation d'urbanisme, qui s'avère un outil dans la définition des règles du jeu du développement du Quartier Latin, soit précisée dans le PPU. L'office estime qu'un tel encadrement favorisera la cohérence et évitera le traitement des projets immobiliers au cas par cas.

Près de 300 personnes ont suivi les séances publiques de consultation et la commission a reçu 46 mémoires et présentations orales de la part de nombreux groupes et individus sur le PPU du Quartier Latin.