POLITIQUE
19/02/2013 07:55 EST | Actualisé 21/04/2013 05:12 EDT

Discours du Trône en Ontario: dépenses plafonnées et soins à domicile augmentés

PC

TORONTO - Le gouvernement libéral en Ontario promet de faire respecter les obligations fiscales des entreprises, de négocier avec les employés du secteur public pour la prochaine convention collective, et d'écouter davantage ceux qui doivent composer avec des projets de parc éolien, de centrale au gaz ou de casino dans leur voisinage.

Ces engagements figurent dans le discours du Trône qui marquait le début de la session législative, mardi. Il s'agit d'un premier test pour la nouvelle première ministre Kathleen Wynne, qui devra convaincre au moins un parti d'opposition d'appuyer son gouvernement minoritaire, sans quoi des élections générales devraient être déclenchées.

Les libéraux soutiennent vouloir travailler avec l'Opposition, le secteur privé et les organismes à but non lucratif afin de trouver des solutions pour relancer l'économie, créer de l'emploi et éliminer le déficit de la province.

Dans le discours du Trône, ils s'engagent également à réduire les dépenses pour qu'elles soient inférieures d'un pour cent au produit intérieur brut une fois que le budget sera équilibré en 2017-2018, une idée qui devrait plaire aux conservateurs.

Le gouvernement veut aussi «évaluer les obligations fiscales des compagnies», tout en disant vouloir réviser un allégement fiscal, en augmentant le seuil d'exemption de l'impôt-santé des employeurs, deux suggestions qui plairont aux néo-démocrates.

En faisant la lecture du discours, mardi, le lieutenant-gouverneur, David Onley, a indiqué que les libéraux, les conservateurs et les néo-démocrates devraient travailler ensemble «dans un esprit de coopération renouvelé» pour obtenir des résultats.

«Votre nouveau gouvernement voit l'Ontario comme une grande province capable de rassembler des éléments disparates et de les unir en un seul», a-t-il déclaré, avant d'ajouter que «la législature devrait oeuvrer de la même manière».

En plus de réduire le déficit, le nouveau gouvernement mettra l'emphase sur la création d'emplois et l'établissement d'une «société juste», a-t-on pu entendre, mardi.

Les libéraux s'attaqueront au chômage chez les jeunes et les Autochtones, tout en déployant des efforts afin d'améliorer l'accès des personnes handicapées au marché de l'emploi. Le gouvernement contribuera également à un nouveau fonds de capital de risque pour donner un coup de main aux petites et moyennes entreprises.

Toronto permettra en outre aux prestataires de l'aide sociale de conserver une plus grande partie de leurs revenus s'ils se trouvent un petit boulot.

En ce qui concerne la relation houleuse qu'entretiennent les libéraux avec les syndicats et les enseignants depuis que ceux-ci se sont vu imposer de nouveaux contrats de travail, le gouvernement «mettra sur pied un modèle durable afin d'encadrer les négociations salariales» qui respectera la capacité de payer des Ontariens.

Le gouvernement Wynne fera du transport en commun, des routes et des ponts une priorité, et donnera davantage la parole aux communautés locales en ce qui a trait au développement régional.

«Leurs voix doivent être entendues en ce qui a trait à leur avenir et ils doivent avoir leur mot à dire dans leur développement régional, a affirmé le lieutenant-gouverneur Onley. Ainsi, les populations locales seront impliquées dès le départ lorsqu'on voudra implanter une centrale au gaz, un casino, un parc d'éoliennes ou une carrière dans leur voisinage.»

INOLTRE SU HUFFPOST

Ontario Liberal Leadership Convention