NOUVELLES
19/02/2013 05:04 EST | Actualisé 21/04/2013 05:12 EDT

Climat: l'absence d'une politique cohérente coûtera plus cher, à terme

OTTAWA - Un nouveau rapport conclut que les différentes approches adoptées par Ottawa et les provinces en matière de politique sur les émissions de carbone pourraient entraîner des coûts plus élevés à terme.

L'étude, réalisée par l'Institut international du développement durable (IIDD), estime aussi que l'opposition du gouvernement conservateur à toute taxe sur le carbone n'aidera pas à harmoniser les politiques canadiennes avec les provinces.

L'institut canadien a toutefois eu de bons mots dans son examen de l'année 2012: Ottawa aurait décidé de passer de la parole aux actes en matière de carbone.

La décision des conservateurs d'aller de l'avant avec une réglementation sectorielle complexe des émissions de gaz carbonique, alors que les provinces essaient de mettre en place des systèmes d'échanges de crédits et de taxes sur le carbone, résulte en un mélange confus de politiques.

Le gouvernement Harper s'en prend depuis plusieurs mois à une proposition du Nouveau Parti démocratique consistant à imposer une politique d'échange de droits d'émissions qui, affirment les conservateurs, constitue une «taxe sur le carbone tueuse d'emplois».

L'IIDD affirme que le public doit être convaincu d'accepter de mettre un prix sur le carbone, afin d'atteindre les cibles de réductions d'émissions.