NOUVELLES
19/02/2013 02:12 EST | Actualisé 21/04/2013 05:12 EDT

Arrêt des hostilités entre Kurdes et rebelles dans le nord syrien

Les rebelles et les milices kurdes ont cessé leurs combats meurtriers dans le nord de la Syrie à la suite d'un accord négocié par l'opposant historique chrétien Michel Kilo, ont indiqué mardi des militants antirégime.

Depuis novembre, des accrochages intermittents mais d'une extrême violence opposaient les deux camps après l'entrée des rebelles dans la localité à majorité kurde de Rass al-Aïn, à la frontière avec la Turquie.

Un communiqué détaille les termes de l'accord entre les Comités populaires kurdes et l'Armée syrienne libre (ASL), la principale composante de la rébellion syrienne.

Le point le plus important stipule "le retrait total des forces militaires et des armes de la ville" de Rass al-Aïn et la mise en place d'un Conseil civil pour gérer la ville et contrôler le point de passage frontalier avec la Turquie.

Les combattants kurdes et les rebelles sont aussi tombés d'accord "sur une coopération et une coordination entre l'ASL et les forces de défense populaire (kurdes) pour libérer les villes sous le contrôle du régime".

Un militant kurde de Rass al-Ain a confirmé à l'AFP par internet que "les confrontations ont cessé depuis l'accord".

"Les hostilités ont pris fin entre les deux parties il y a une semaine. Le nombre de combattants dans la ville a diminué et ceux qui restent sont cantonnés aux entrées", a dit ce militant se présentant sous le nom de Hevidar.

am/sk/tp