NOUVELLES
19/02/2013 05:12 EST | Actualisé 21/04/2013 05:12 EDT

Affaire Delisle: une libération conditonnelle sera possible dès 2016

HALIFAX - La Commission nationale des libérations conditionnelles a annoncé que Jeffrey Paul Delisle, cet ancien officier de la marine basé à Halifax reconnu coupable d'espionnage pour la Russie, serait éligible à une libération conditionnelle partielle dans trois ans.

Delisle a écopé d'une peine de 20 ans de prison après avoir plaidé coupable à des accusations d'avoir transmis des secrets aux Russes pendant quatre ans et demi.

Le juge responsable du dossier a estimé qu'en tenant compte du temps déjà passé en prison, la peine de l'espion était réduite à 18 ans et cinq mois.

Au dire de la commission, Delisle sera éligible à des sorties sans escorte en mars 2016, et à des permissions de jour en septembre 2018.

Un an plus tard, il pourra demander une libération conditionnelle complète.

Une éventuelle décision quant à l'octroi de cette libération serait prise par la commission après un examen de son dossier ou une audience.