NOUVELLES
18/02/2013 06:52 EST | Actualisé 20/04/2013 05:12 EDT

Un homme prétend ne pas se souvenir d'avoir agressé son ex-conjointe

Un homme accusé de tentative de meurtre sur son ex-conjointe soutient n'avoir aucun souvenir du moment où il a poignardé celle-ci en octobre 2011. Bruno Marier, 49 ans, a témoigné lundi au palais de justice de Québec.

Lors de son témoignage, il a raconté la déchéance de sa vie au cours des années et, surtout, des mois précédents les événements. Le militaire de carrière a expliqué qu'il a vécu une série de malheurs.

Après s'être vu interdire de partir en Afghanistan, Bruno Marier a perdu son emploi et a vécu difficilement la maladie d'une de ses filles atteintes de leucémie.

Sa conjointe lui a demandé le divorce et réclamé la garde exclusive de leurs quatre enfants.

Bruno Marier, qui était joueur compulsif, a expliqué qu'il a vécu des difficultés financières importantes. Souvent en pleurs, il a affirmé qu'il n'était plus capable de prendre soin de lui et qu'il souhaitait tout simplement être interné.

Il a toutefois affirmé que n'étant pas suicidaire, il n'a pu obtenir l'aide désirée.

Le jour de l'agression, il affirme avoir perdu la mémoire et s'être réveillé dans une voiture de police.

Tout semble indiquer que la défense développera la thèse de non-culpabilité pour troubles mentaux au moment des événements.