NOUVELLES
18/02/2013 03:36 EST | Actualisé 20/04/2013 05:12 EDT

Teralys prépare le lancement d'un nouveau fonds de capital-risque

MONTRÉAL - Teralys, qui gère le plus important fonds de capital-risque au Canada, songe à solliciter le gouvernement du Québec, la Caisse de dépôt et placement ainsi que le Fonds de solidarité FTQ dans le but de lancer une nouvelle phase d'investissements l'an prochain.

Mis sur pied en 2009 à l'initiative de Québec, Teralys dispose d'une cagnotte de 700 millions $ qui doit être totalement investie d'ici la fin juin 2014. L'automne dernier, environ 60 pour cent de la somme avait été placée _ la barre devrait monter à 75 pour cent ce printemps.

Au cours d'un entretien téléphonique, lundi, Jacques Bernier, associé principal de Teralys Capital, a indiqué qu'il n'avait pas encore commencé à cogner aux portes des commanditaires actuels. Il ne prévoit pas le faire avant l'automne. Mais par prudence, il a déjà inscrit son nom au registre des lobbyistes.

M. Bernier n'a pas voulu dire combien d'argent il souhaitait récolter pour ce futur fonds, qui serait le troisième du genre. Le premier, lancé en 2004, disposait de 600 millions $.

Le gestionnaire a toutefois précisé qu'il allait continuer de cibler les secteurs des sciences de la vie, les technologies propres et les technologies de l'information.

Le mois dernier, le premier ministre Stephen Harper a annoncé à Montréal qu'une partie des 400 millions $ mis de côté pour le capital-risque dans le budget 2012-13 allait être mis à la disposition de fonds comme Teralys.