NOUVELLES
18/02/2013 03:34 EST | Actualisé 19/04/2013 05:12 EDT

Tanya Saint-Arnaud confronte son présumé agresseur

Le jeune femme de Longueuil gravement brûlée l'été dernier lors d'une agression, a tenu à assister lundi à l'enquête préliminaire de son ex-conjoint, NIkolas Stefanatos, au palais de justice de Longueuil.  

Nikolas Stefanatos est  accusé d'avoir gravement blessé son ex-conjointe en lui jetant au visage un produit domestique hautement corrosif, le 26 août dernier, dans un appartement de Longueuil.

La jeune femme, qui se remet de graves brûlures, portait de larges cicatrices au cuir chevelu, sur le côté droit du visage, au cou et à la poitrine. Tanya Saint-Arnaud a insisté pour ne porter aucun maquillage ou perruque pour dissimuler les marques laissées par cette agression. Elle voulait que son présumé agresseur, Nikolas Stefanatos voit par lui-même les blessures qu'elle a subies,    

« Je voulais en effet qu'il voit ce que moi je vois tous les jours, parce que la perruque ce n'est pas ce que je suis. Quand j'arrive chez moi, elle n'est pas là la perruque. J'espère qu'un jour il va se sentir aussi mal qu'il m'a fait me sentir dans ma peau », nous a expliqué Tanya Saint-Arnaud.

Devant la cour, la jeune femme a témoigné avec aplomb et assurance en donnant les détails de l'agression qui lui a valu plusieurs mois d'hospitalisation.

Une ordonnance de non-publication empêche cependant la divulgation des détails du témoignage de la femme de 29 ans.