NOUVELLES
18/02/2013 05:11 EST | Actualisé 19/04/2013 05:12 EDT

Syrie: les rebelles prennent un barrage près des aéroports d'Alep (ONG)

Les rebelles syriens se sont emparés lundi d'un barrage militaire sur la route de l'aéroport international d'Alep (nord), dans le cadre de la "grande bataille des aéroports" dans la zone, rapporte l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

L'armée syrienne a affirmé de son côté qu'elle se préparait à "nettoyer" dans les prochaines 48 heures la zone tenue par les insurgés.

"Les rebelles se sont emparés d'un barrage à quelques centaines de mètres de l'aéroport militaire d'al-Naïrab", sur l'autoroute menant à l'aéroport international, a affirmé à l'AFP Rami Abdel Rahmane, président de l'OSDH, qui s'appuie sur un réseau de militants et de médecins à travers le pays.

Des combats intermittents se poursuivent sur cette autoroute, a-t-il précisé.

Le 12 février, les rebelles ont lancé "la bataille des aéroports" dans la région d'Alep, pour tenter de neutraliser le principal atout du régime, sa puissance de feu aérienne.

Les rebelles, bien moins équipés que l'armée, sont parvenus à contrôler l'aéroport militaire de Jarrah, la base aérienne de Hassel et la base 80, chargée de la sécurité de l'aéroport d'Alep et de celui d'al-Naïrab, situés tous à l'est d'Alep. L'un de leur principaux objectifs est de prendre le contrôle de l'aéroport international, le deuxième du pays.

L'armée syrienne a affirmé de côté qu'elle continuait son "opération de nettoyage de la zone entourant la base 80 (...) afin de mettre fin aux combats se déroulant dans ses environs", selon le quotidien al-Watan, proche du régime.

"L'armée devrait étendre dans les 48 heures son contrôle sur la base 80 (après avoir) nettoyé la partie investie par les hommes armés", a ajouté le quotidien, faisant état d'une "amélioration progressive" de la situation sécuritaire à Alep.

Selon l'OSDH, des combats secouaient lundi des quartiers du vieux Alep, comme Sabaa Bahrat et Boustane al-Qasr. Et à Deraa (sud), les rebelles sont parvenus à détruire un barrage qui coupait une des routes menant à la frontière jordanienne. Le principal poste-frontière reste toutefois aux mains du régime.

Dans la province de Hama (centre), le régime a bombardé Qalaat al-Madiq, selon l'OSDH, tandis que al-Watan évoque la mort de "sept Tchétchènes du front jihadiste d'al-Nosra, tués par l'armée syrienne dans la région al-Ghab".

Les violences qui ensanglantent la Syrie depuis 23 mois ont fait plus de 70.000 morts, selon l'ONU. Dimanche, au moins 122 personnes --50 rebelles, 38 civils et 34 soldats-- ont été tuées à travers le pays .

bur-rm/ram/fc