NOUVELLES
18/02/2013 06:50 EST | Actualisé 20/04/2013 05:12 EDT

Pneus crevés par des colons et graffitis vengeurs (maire palestinien)

Des inconnus ont crevé les pneus de véhicules et inscrit des graffitis sur un mur dans un village palestinien de Cisjordanie occupée, une action attribuée à des colons extrémistes, a-t-on appris lundi de sources concordantes.

Le maire du village de Yassouf, dans le nord de la Cisjordanie, Hafez Abou Obaya, a affirmé à l'AFP qu'au cours de la nuit "des colons avaient écrit 'Prix à payer' sur un mur et crevé les pneus de trois voitures".

Au même moment, l'armée israélienne a perquisitionné quatre maisons du village et arrêté un Palestinien d'une vingtaine d'années, a-t-il indiqué.

Une porte-parole de la police israélienne a confirmé à l'AFP que les pneus de trois voitures avaient été crevés et l'inscription "Prix à payer pour le terrorisme des pierres" tracée sur un mur à proximité, apparemment en référence à de récents jets de pierres palestiniens contre des colons des environs.

Des colons extrémistes mènent sous le nom de "Prix à payer" des actions consistant à se venger sur des villageois palestiniens, des lieux de culte musulmans et chrétiens, des militants pacifistes israéliens, voire l'armée, des décisions gouvernementales qu'ils jugent hostiles à leurs intérêts.

Malgré les condamnations systématiques de tels actes par les autorités israéliennes, leurs auteurs sont rarement appréhendés et traduits en justice.

str-sy-jjm/sst/tp