NOUVELLES
18/02/2013 12:31 EST | Actualisé 20/04/2013 05:12 EDT

Les dégâts aux infrastructures syriennes estimés à 11 milliards$US

AP
A Syrian refugee boy runs after a tent caught on fire at the Zaatari Syrian refugees camp , in Mafraq, near the Syrian border, Jordan, Monday, Jan. 28, 2013. A refugee tent caught on fire, and the family living in it was evacuated by the refugees. UN officials say a spike in Syrian refugees fleeing to Jordan in the past week has seen about 21,000 new arrivals with Jordan’s Zaatari refugee camp now hosting about 83,000 registered refugees. (AP Photo/Mohammad Hannon)

Les dégâts occasionnés aux infrastructures syriennes durant les 23 mois de conflit sont estimés à plus de 11 milliards de dollars, a annoncé lundi le ministre de l'Administration locale Omar Ghalawanji.

"La Syrie subit une guerre qui touche toutes les infrastructures de l'Etat", a-t-il dit une allocution devant le Parlement, diffusée par la télévision officielle.

Selon lui, la commission gouvernementale pour la construction évalue "les dommages occasionnés par les actes de sabotage commis par les groupes terroristes armés jusqu'au 10 janvier 2013, à plus de 1.000 milliards de livres syriennes", soit l'équivalent de 11 milliards de dollars.

Plus de deux milliards SYP (22 millions de dollars) ont été dépensés par le gouvernement durant 2012 "pour des réparations des infrastructures et des bâtiments publics", a-t-il ajouté.

Le régime du président Bachar al-Assad est confronté depuis mars 2011 à une révolte populaire transformée en conflit armé en raison de la répression menée par ses forces. Il considère rebelles et opposants syriens comme des "terroristes" inféodés à l'étranger et financés par plusieurs pays comme le Qatar et la Turquie.

Les violences ont fait plus de 70.000 morts, selon l'ONU.