NOUVELLES
18/02/2013 06:10 EST | Actualisé 20/04/2013 05:12 EDT

L'Allemagne va renouer avec la croissance au premier trimestre (Bundesbank)

L'Allemagne va éviter la récession technique en renouant avec la croissance dès le premier trimestre 2013, après un recul de 0,6% du Produit intérieur brut (PIB) au quatrième trimestre 2012, a estimé la Bundesbank dans son rapport mensuel de février publié lundi.

"A l'heure actuelle on peut compter sur un plus" pour le premier trimestre 2013, grâce notamment à un "retour de balancier dans l'industrie en réaction aux ajustements de production considérables à la fin de l'année 2012", écrit la Banque centrale allemande.

Cet avis est largement partagé par les économistes, et si cette prévision s'avère correcte, l'Allemagne éviterait donc une récession technique, qui se définit par deux trimestres de baisse consécutive du PIB.

"Un redressement graduel se dessine pour la suite de l'année, sans que l'on puisse toutefois compter sur l'amorce d'une très forte demande extérieure", poursuit la Bundesbank.

Pour 2013 le gouvernement allemand table actuellement sur un nouveau ralentissement de la croissance du PIB, à 0,4% contre 0,7% en 2012, avant un rebond de 1,6% en 2014.

L'an dernier la croissance allemande a constamment ralenti, passant de 0,5% au premier trimestre à 0,3% au deuxième, puis 0,2% au troisième avant la contraction de fin d'année.

Dès la mi-janvier le ministre de l'Economie Philipp Rösler s'était dit "confiant" que la phase de faiblesse de la fin d'année serait surmontée "au cours de l'année" mais s'était abstenu d'affirmer que l'Allemagne renouerait avec une croissance positive dès le premier trimestre.

Toutefois des économistes proches du gouvernement prévoient une croissance de 0,2% au premier trimestre, avait rapporté fin janvier le quotidien économique Handelsblatt.

Plusieurs indicateurs de confiance en Allemagne ont livré en janvier des chiffres meilleurs que prévu, profitant de l'accalmie de la crise de la dette en zone euro.

Et si la production industrielle dans le pays a chuté de 2,9% au quatrième trimestre 2012 par rapport au troisième, le chiffre de décembre a été encourageant pour la suite, avec un petit plus de 0,3% sur un mois. Les commandes industrielles ont également progressé de 0,8% en décembre.

Par ailleurs, la fédération allemande des chambres de commerce et d'industrie (DIHK) est plus optimiste pour la croissance cette année que le gouvernement fédéral, en misant sur une progression du PIB de 0,7%.

Les perspectives des entreprises allemandes s'éclaircissent, notamment concernant les exportations, secteur clé de l'économie du pays, tandis que leurs objectifs d'investissements et d'emploi se stabilisent, a estimé la DIHK la semaine dernière.

Sur le plan des finances publiques, la Bundesbank prévoit un léger déficit public pour l'Allemagne en 2013, à -0,5% du PIB, contre un petit excédent de 0,1% l'an passé. La dette publique devrait en revanche se réduire cette année, alors qu'elle avait légèrement augmenté en 2012 à 81,7% du PIB.

etb/maj/dro