NOUVELLES
18/02/2013 09:38 EST | Actualisé 20/04/2013 05:12 EDT

La Chine prend officiellement le contrôle du port pakistanais de Gwadar

Une société d'Etat chinoise a officiellement pris le contrôle lundi du port stratégique pakistanais de Gwadar, nouvelle étape dans la stratégie de Pékin pour sécuriser son approvisionnement pétrolier du Moyen-Orient en contournant son rival indien.

"Le contrat pour opérer le port de Gwadar est formellement octroyé à la Chine. Aujourd'hui, l'accord est transféré de l'Autorité portuaire de Singapour (PSA) à la China Overseas Ports holding", une société d'Etat chinoise, a déclaré le président Asif Ali Zardari lors d'une cérémonie officielle.

Les autorités pakistanaises avaient approuvé le 30 janvier le transfert du port de Gwadar, sur la mer d'Arabie dans la province instable du Baloutchistan (sud-ouest), du groupe singapourien PSA à une société d'Etat chinoise, mais le contrat n'avait pas encore été officialisé.

Gwadar est situé tout près du détroit d'Ormuz, où transite le tiers du trafic maritime pétrolier mondial. La mainmise sur ce port par une puissance économique qui doit importer son pétrole et son gaz naturel principalement du Moyen-Orient et de l'Afrique constitue une décision hautement stratégique, estiment nombre d'analystes.

La Chine avait déjà payé les trois-quarts des 250 millions de dollars nécessaires pour la construction de ce port, mais c'est Singapour qui avait obtenu en 2007 le contrat de location des installations pour 40 ans. "L'octroi de ce contrat... donne une nouvelle impulsion aux relations entre la Chine et le Pakistan", déjà très amicales, a ajouté M. Zardari.

Le port de Gwadar est situé plus près des provinces de l'ouest de la Chine comme le Xinjiang que les principaux ports de l'est chinois d'où aussi son intérêt pour développer à terme un nouveau corridor.

jaf-gl/jeb