NOUVELLES
18/02/2013 10:02 EST | Actualisé 20/04/2013 05:12 EDT

Arctique: Rosneft veut coopérer avec les chinois CNPC, Sinopec et CNOOC

Le géant russe du pétrole Rosneft a indiqué lundi discuter de possibles coopérations avec les chinois CNPC, Sinopec et CNOOC pour extraire avec eux des hydrocarbures dans l'Arctique, région où il collabore déjà avec l'américain ExxonMobil.

Le président du groupe public russe, Igor Setchine, a évoqué le sujet avec des dirigeants de ces trois sociétés lors d'une visite en Chine, a précisé Rosneft dans un communiqué.

"Les différentes parties ont décidé de lancer une série de groupes de travail consacrés aux perspectives de coopération sur le plateau continental" russe, une zone inhospitalière de plus de six millions de kilomètres carrés qui s'étend de la Norvège à l'Alaska et qui abrite de vastes ressources d'hydrocarbures, est-il précisé.

Cette annonce intervient moins d'une semaine après la signature à Moscou d'un renforcement du pacte liant Rosneft à ExxonMobil concernant cette région où exploration et production nécessitent des investissements gigantesques, pour un résultat encore incertain, selon certains spécialistes.

Les licences d'exploitation de l'Arctique sont actuellement réservées à Rosneft et au groupe public gazier Gazprom. Le pétrolier vient de se voir attribuer douze nouvelles licences, sept d'entre elles entrant dans l'accord signé avec le géant américain.

Rosneft manque en effet de ressources, à la fois financières et technologiques, pour mener à bien seul ces projets, d'où le besoin de trouver des partenaires internationaux.

Lors de sa visite, Igor Setchine a également discuté avec des représentants du gouvernement chinois d'une possible augmentation des exportations russes de pétrole vers la Chine, a précisé Rosneft.

gmo/lap/dro