NOUVELLES
17/02/2013 01:10 EST | Actualisé 19/04/2013 05:12 EDT

Rotterdam - 14e titre pour Del Potro vainqueur de Benneteau

L'Argentin Juan Martin Del Potro, tête de série numéro 2 et N.7 mondial, a remporté dimanche le 14e titre de sa carrière, après sa victoire en finale du tournoi de Rotterdam face au Français Julien Benneteau en deux sets 7-6 (7/2), 6-3.

Del Potro s'impose également pour la dixième fois de sa carrière sur dur, la surface de prédilection de ce droitier très puissant, et devient le second Argentin à s'imposer à Rotterdam après Guillermo Vilas en 1982.

Défait en finale de ce même tournoi l'an dernier face à Roger Federer (défaite 6-1, 6-4), l'Argentin a traversé la compétition sans céder le moindre set.

"C'est extraordinaire. C'était un gros objectif pour moi de gagner après ma défaite de l'an dernier. Cette saison, mon challenge, c'est de me rapprocher de la place de numéro un mondial", a déclaré +Delpo+.

"Je suis très loin de chez moi, mais je me sens comme à la maison ici. Julien a joué un tennis fantastique, il méritait d'être là", a-t-il ajouté.

"Je ne peux que féliciter Juan Martin. J'ai fait de mon mieux mais il a été trop fort pour moi aujourd'hui", a reconnu Benneteau qui promet de "continuer à se battre pour tenter de gagner enfin un trophée".

Le vainqueur de l'US Open 2009 ne disputait que son deuxième tournoi de l'année, après son élimination précoce à l'Open d'Australie, face au Français Jérémy Chardy au troisième tour.

Après un premier set très accroché, qui a vu chacun des deux joueurs prendre deux fois le service de son adversaire, c'est finalement Del Potro qui a fait parler l'expérience en survolant le tie-break (7/2).

"J'ai peut-être joué mon pire tennis de la semaine au début du match. J'étais très nerveux mais je me suis battu. Je repris confiance par la suite et j'ai toujours eu le contrôle", a expliqué Del Potro.

La seconde manche a été plus nettement à l'avantage de l'Argentin qui a toujours fait la course en tête grâce à un break dès l'entame sur une double-faute de Benneteau.

Ce dernier s'est accroché jusqu'au bout, sauvant quatre balles de match sur son service à 5-2, avant de s'incliner finalement sur un dernier ace de l'Argentin, le 13e du match.

alh/jr