NOUVELLES
17/02/2013 02:04 EST | Actualisé 18/04/2013 05:12 EDT

Libération d'un Néerlandais enlevé au Yémen

Les autorités yéménites ont libéré un Néerlandais kidnappé il y a une semaine par des tribus au sud-ouest de Sanaa, a annoncé dimanche le ministère de l'Intérieur.

"Les forces de sécurité ont libéré un Néerlandais enlevé il y une semaine par des hommes de tribus dans une zone se situant entre les provinces de Hajja et Hudaidah" (au sud-ouest de Sanaa), a précisé le ministère dans un communiqué sur son site internet, 26sep.net.

"L'homme a été ramené à Sanaa et il est en bonne santé", a ajouté le communiqué.

A La Haye, le ministère des affaires étrangères avait indiqué samedi soir avoir été informé "d'un possible enlèvement d'un Néerlandais au Yémen".

"L'ambassade à Sanaa a directement pris contact avec les autorités yéménites", avait indiqué Christophe Kamp, porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

Les rapts d'Occidentaux au Yémen sont généralement le fait de tribus fortement armées qui tentent de faire aboutir leurs revendications auprès du pouvoir central.

Parmi les centaines de personnes enlevées ces quinze dernières années, la plupart ont été libérées saines et sauves.

Mais deux Finlandais et un Autrichien, enlevés le 21 décembre à Sanaa, sont toujours détenus par des hommes de tribus qui seraient liés à Al-Qaïda. Le réseau a en outre revendiqué l'enlèvement d'un diplomate saoudien, Abdallah al-Khalidi, enlevé en mars 2012 à Aden (sud).

Al-Qaïda a profité de l'affaiblissement du pouvoir central, à la faveur de l'insurrection populaire contre l'ancien président Ali Abdallah Saleh en 2011, pour renforcer son emprise notamment dans l'est et le sud du Yémen.

mou-lyn/at/hj