NOUVELLES
17/02/2013 07:52 EST | Actualisé 19/04/2013 05:12 EDT

Le Darfour nécessitera 6 milliards de dollars pour sa reprise (responsable)

La reprise économique de la région soudanaise du Darfour (ouest) ravagée par la guerre civile depuis dix ans nécessite environ 6 milliards de dollars, a déclaré dimanche le plus haut responsable de la région appelant au soutien international.

"Sans un soutien de la communauté internationale, comment pourrions-nous stabiliser la situation sur le terrain ?", a affirmé le chef de l'Autorité régionale du Darfour, Eltigani Seisi, dans des déclarations à l'AFP.

"Et comment les habitants du Darfour pourraient-ils recueillir les dividendes d'une paix ?".

En janvier, le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, avait souligné la nécessité que la population du Darfour puisse recueillir des "dividendes concrets de la paix".

Le gouvernement soudanais a signé le 11 février à Doha un accord de cessez-le-feu avec une faction du principal groupe rebelle du Darfour, le Mouvement pour la Justice et l'Egalité (JEM).

Le Qatar joue depuis des années le rôle de médiateur dans la crise. En juillet 2011, le gouvernement soudanais avait signé à Doha un accord de paix avec un autre groupe rebelle du Darfour, le Mouvement pour la libération et la justice (MJL).

Le JEM avait à l'époque participé à une partie des négociations, mais avait refusé de signer l'accord.

Vaste région de l'ouest du Soudan, le Darfour est depuis 2003 le théâtre d'un conflit entre les groupes rebelles non-arabes et le régime de Khartoum, qui a fait 300.000 morts selon les estimations de l'ONU et plus d'un million de déplacés. Mais les violences y ont baissé d'intensité.

Eltigani Seisi doit participer le 7 et 8 avril à la conférence des donateurs au Qatar.

it/feb/hj