NOUVELLES
17/02/2013 11:08 EST | Actualisé 19/04/2013 05:12 EDT

Deux temples chinois fermés par les autorités pour avoir dupé des touristes

PÉKIN, Chine - Les autorités chinoises ont ordonné la fermeture de deux temples situés sur une montagne bouddhiste sacrée du nord de la Chine et procédé à six arrestations après avoir découvert que de faux moines avaient escroqué des touristes, ont annoncé dimanche les médias officiels chinois et un responsable.

Le bureau du mont Wutai a sévi auprès de deux de ses dizaines de temples et confisqué leurs permis d'exploitation vendredi, a annoncé l'agence Xinhua.

Six personnes ont été épinglées et accusées de financement illégal pour avoir embauché de faux moines qui dupaient les touristes en les incitant à acheter de l'encens dispendieux et à débourser d'importantes sommes d'argent pour assister à des cérémonies.

La montagne a été ajoutée à la liste du Patrimoine mondiale de l'UNESCO en 2009. Elle est reconnue pour ses cinq plateaux et ses 53 monastères, incluant le plus haut placé des édifices en bois de la dynastie Tang et le temple de Shuxiang de la dynastie Ming, avec son vaste ensemble de 5 500 statues «suspendues» représentant des légendes bouddhiques tissées dans des images en trois dimensions de montagnes et d’eau.

Le gouvernement chinois exerce un étroit contrôle sur la religion. Les temples, églises et mosquées sont gérées par des groupes contrôlés par l'État.