NOUVELLES
17/02/2013 03:32 EST | Actualisé 19/04/2013 05:12 EDT

Des membres du Congrès américain à Paris pour soutenir les moujahidine du peuple

Des membres du Congrès américain ont apporté leur soutien dimanche soir à Paris aux Moudjahidine du peuple (opposition iranienne) après l'attaque de leur camp le 9 février près de Badgad qui a fait sept morts et des dizaines de blessés.

"C'est une attaque terroriste quand on tue des civils désarmés. Si nous laissons cela continuer, la dictature des mollahs en Iran le percevra comme un signe de faiblesse", a déclaré Dana Rohrabacher, président de la sous-commission sur l'Europe, qui menait une délégation de la Chambre des représentants.

"La protection intégrale des ceux qui sont hébergés à Camp Liberty ne peut être assurée qu'en les déplaçant loin du danger et en les ramenant dans leur foyer où ils ont vécu 26 ans au camp d'Achraf", a-t-il ajouté à l'issue de sa rencontre avec Maryam Radjavi, présidente de l'Organisation des Moudjahidine du peuple iranien.

Les Moudjahidine du peuple ont été fondés en 1965 avec pour objectif de renverser le régime du Chah, puis le régime islamique. Ils ont été chassés d'Iran dans les années 1980 après y avoir mené plusieurs attaques armées.

La plupart des membres du groupe se sont installés à Achraf, en Irak, pendant la guerre Iran-Irak (1980-88), avec le soutien du régime de Saddam Hussein, pour poursuivre leurs attaques armées contre l'Iran.

Les opposants iraniens restés comme réfugiés en Irak ont été transférés l'année dernière du camp d'Achraf au camp Hourriya (ou camp Liberty en anglais), près de Bagdad. Conformément à un accord de fin 2011 entre l'Irak et l'ONU, il s'agit normalement d'un lieu de transit avant leur départ d'Irak.

ach-far/sym