NOUVELLES
17/02/2013 09:36 EST | Actualisé 19/04/2013 05:12 EDT

ATP - San Jose ferme ses portes sur un triplé de Milos Raonic

Le Canadien Milos Raonic, tête de série N.1, a battu dimanche l'Allemand Tommy Haas (N.4) pour s'adjuger pour la troisième fois d'affilée -et la dernière- le vénérable tournoi de San Jose (indoor, dur), qui disparaît du calendrier de l'ATP.

Raonic, 13e mondial, s'est imposé 6-4, 6-3 en 75 minutes pour devenir le premier joueur de l'ère Open à s'imposer trois fois de suite à San Jose (Californie). Depuis 2010, le Canadien a remporté 24 sets d'affilées dans ce tournoi qui était le deuxième plus ancien aux Etats-Unis après l'US Open.

"San Jose est un endroit où j'ai beaucoup grandi, où j'ai beaucoup appris, où j'ai joué mes meilleurs matches", a dit Raonic, 22 ans, après avoir enregistré le quatrième titre ATP de sa carrière (avec Chennai 2012).

La bataille de génération entre Raonic et le vétéran Haas, 34 ans, a vite tourné à l'avantage du plus jeune, grâce à un break en début de première manche et à son service en acier trempé (12 aces pour Raonic dans le premier set, dont un à 238 km/h, et seulement un point perdu sur sa première balle).

Sous les yeux de ses parents, le Canadien a fait le break au septième jeu de seconde manche et ajouté deux jeux supplémentaires pour empocher la victoire avec 19 aces au compteur et 90% de premières balles gagnées.

"J'avais l'impression de boxer contre un poids lourds, a souligné Haas, actuel 22e mondial. Milos a super bien joué."

L'Allemand, qui jouait sa 25e finale sur le circuit ATP, était en quête d'un 14e titre qui aurait fait de lui le plus vieux vainqueur à San Jose depuis l'Australien Roy Emerson en 1973 (36 ans).

Raonic prend la direction de Memphis (indoor, dur), où il jouera la semaine prochaine. Il a atteint la finale dans le Tennessee ces deux dernières saisons.

Après 125 ans d'histoire dans la région de San Francisco, le tournoi de San Jose va maintenant mettre la clé sous la porte après avoir perdu son label ATP 250, transféré à partir de la saison prochaine à Rio de Janeiro (Brésil).

"C'est toujours triste de voir partir un tournoi avec autant de tradition", a commenté Haas, plus vieux joueur du Top 50 mondial.

js-bpe/mpd